Arnaques sur Le Bon Coin : quels recours ?

posté le modifié le

Une arnaque sur Le Bon Coin, ça peut arriver à n’importe qui, mais cette fois c’est sur vous que c’est tombé : Vous avez été victime d’une escroquerie sur Le Bon Coin. Manipulation, usurpation, négligence de votre part, peu importent les causes : le mal est fait.

Tout d’abord il faut savoir que le site « Le Bon Coin » se décharge de toute responsabilité dans ses conditions d’utilisation et par conséquent n’est absolument pas garant des transactions effectuées sur le site ; Inutile donc de s’adresser à eux !

Ensuite, on distingue plusieurs cas de figure :

Vous êtes vendeur, vous avez envoyé votre bien et vous ne verrez jamais l’argent

Dans ce cas, autant le dire tout de suite, ça va être compliqué ! Si la valeur de votre bien est importante, vous pouvez déposer plainte au commissariat le plus proche. Il est rare que les enquêtes dans ces affaires aboutissent, mais vous pouvez toujours caresser l’espoir de revoir votre bien si par hasard l’escroc est interpellé, et qu’il ne l’a pas déjà revendu. Les arnaques sont très répandues du côté du vendeur. Mais vous n’êtes pas plus à l’abri si vous être acheteur, voyons cela tout de suite.

Vous avez acheté un bien, envoyé l’argent, mais vous ne recevez rien, ou un produit non conforme à l’annonce

Si vous avez payé par chèque et qu’il n’est pas trop tard, faites immédiatement opposition. Une fois le chèque encaissé, vos chances de récupérer la somme sont quasi nulles. La vente ne pouvant être « officialisée » par une facture, vous ne disposez pas du délai de rétractation d’une vente classique. Autant dire qu’il ne vous reste que vos yeux pour pleurer… Là encore, vous pouvez tenter de déposer plainte pour éventuellement obtenir réparation si on l’escroc finit par se faire prendre. Autant de problèmes qui n’auraient pas lieu dans le cas d’une remise en mains propres. Mains propres = arnaque limitée.

Dans tous les cas, ayez le réflexe de signaler l’escroc pour éviter à d’autres de se faire avoir ! Le mieux est encore d’être prudent et de faire du préventif, avant tout achat, consultez le site Arnaque ou Pas, qui recense tous les escrocs présents sur les sites de vente en ligne !

A lire aussi : Petites annonces : l’arnaque à la livraison en France enfin dévoilée !

L’avis de Kévin, gendarme :

Bien joué à l’auteur pour ce décorticage.

Je suis Gendarme et si votre article pouvait être diffusé, ça nous arrangerait bien car cela éviterait à bons nombres de citoyens de se faire avoir bêtement et cela éviterait également de les voir débarquer chez nous pour déposer plainte. Je m’explique : nous n’avons aucune compétence en Afrique. Quand nous prenons votre plainte, cela ne servira grosso modo à rien si ce n’est à alimenter les statistiques de ce genre d’abus de confiance.

Donc on prend votre plainte, on vous remet une attestation et dans la foulée c’est classé sans suite. A moins bien sur que dans un cas comme celui que vous décrivez, on arrive à mettre la main sur l’intermédiaire…qui sera vite remplacé et qui ne risquera d’ailleurs pas grand chose.

Sur internet, la vigilance est de mise : les escrocs sont trop nombreux pour le peu d’effectifs que nous sommes. Contrairement à ce que vous pensez « Dominique » (commentaire du 19/05/13 à 22h35), nous n’avons pas les moyens de mettre en place ce genre d’opérations que vous décrivez. Ce n’est pas un manque de motivation ou un manque de volonté de notre part, c’est juste que lorsque vous avez une patrouille de 2 personnes pour 30000 habitants, croyez moi que vous avez d’autres choses sur le feu autrement plus urgentes. Les atteintes aux personnes sont traitées en priorité, les atteintes aux biens passent au second plan. C’est malheureux et ça me désespère quelque fois de voir qu’on ne peut vraiment pas faire tout ce qu’on voudrait, mais c’est comme ça.

Pour répondre au 1er commentaire qui accuse l’auteur de donner la méthode : je répondrai que c’est grâce à l’auteur justement et ce genre de personne que les méthodes sont tellement connues qu’elles deviennent obsolètes et appellent les citoyens à la vigilance et le questionnement.

Recevez les Alertes Arnaques en priorité !

Évitez les nouvelles arnaques en recevant les alertes !
(max. 1/semaine, données protégées : non vendues / fournies à des tiers)

Rejoignons-nous sur Facebook

Toutes les dernières infos, les articles pour éviter des escroqueries et l'aide de la communauté !

Découvrir plus d'articles